Publié par : editionnumerique | mai 28, 2010

La bande dessinée dans la bulle Internet

Phénomène croissant et important pour l’émergence de nouveaux dessinateurs : la publication numérique des œuvres, tant sur les blogs que sur les forums et les sites spécialisées dans l’auto-publication. Internet permet de toucher le plus grand nombre de lecteur, d’être réactif à leurs avis de constituer un réseau et expérimenter de nouveaux formats.

D’où vient ce développement? Peut-il aboutir à un modèle économique comme la publication BD sur papier?

Internet, le café des artistes

Comme pour la musique ou la vidéo, la toile a stimulé la créativité. Les auteurs virtuels se sont réunis sur des sites spécialisés, ce qui permet d’être lu par le plus grand nombre, de partager ses avis, bref être à l’avant-garde de la création graphique sur le net.

Ces sites se divisent principalement en deux catégories. D’un côté les les galeries ou espaces de discussions où les artistes peuvent exposer leurs créations. Ces sites, véritables instantanés de la création graphique, sont aussi bien francophones comme CaféSalé que internationales comme deviantART. De l’autre côté on trouve des sites d’auto-publication, spécialement créés pour le format des bandes dessinées, comme Webcomics.

L’importance des blogs BD

Grâce aux nombres croissants de blogs consacrés à la BD, de nouveaux auteurs se révèlent, comme Pénélope Jolicoeur , ou encore Boulet . Mais des auteurs plus traditionnels entretiennent une carrière numérique parallèle à leurs ouvrages imprimés et voient même leur blog être publiés par leurs éditeurs, comme Lewis Trondheim.

Certains blogs ce sont aussi développés en marge du passage au numérique des journaux papiers, tel que L’actu en patates hébergé par Le Monde.

Ces blogs permettent aux auteurs d’avoir une démarche éditorial spécifique, il ne s’agit plus seulement de montrer ses dessins préparatoires mais de construire un véritable récit, seul le support changeant par rapport aux albums papiers.

Le blog BD est devenu un secteur à part entière, disposant même de son propre festival : le Festiblog .Boulet

La BD sur la toile, un nouveau modèle?

Si le passage de la BD au numérique représente un espace de visibilité supplémentaire pour les auteurs, peut-il être modèle économique viable?

Certains blogs BD, comme le récit collectif Les autres gens , proposent un accès aux pages par abonnement. Mais d’autres projets se basent sur les possibilités supplémentaires du numérique (contenus multimédia associés aux BD) pour proposer leurs chapitres à la vente, comme le manga Seoul District.

Bien que les prix et volumes de vente des BD numériques ne soient pas à la hauteur de leur équivalent papier, la bd sur la toile représente un avantage en terme de diffusion.

Et la BD papier aura besoin du numérique pour trouver de nouveaux modèles de diffusion afin de sortir de la crise.Seoul District

A voir: blogsbd.fr un site regroupant de nombreuses BD numériques, pour se tenir au courant des mise-à-jours.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :